Les plus belles Vallées du Sud Marocain

Les plus belles Vallées du Sud Marocain

Les vallées marocaines, qui s’étendent du nord au sud, comptent parmi les plus beaux paysages du pays. Les vallées du Maroc valent le détour, avec leurs tapisseries florales, leurs sites de sélection culturelle et leurs palmeraies.
Le désert marocain est l’un des aspects les plus fascinants du pays. Découvrez l’effervescence de Marrakech, la ville impériale, la kasbah en pisé de Ouarzazate, l’oasis de la vallée du Drâa, les remparts de Zagora, et d’autres sites incontournables.

La Vallée de l'Ounila-Maroc

La Vallée de l’Ounila

Elle offre des paysages à couper le souffle, avec un contraste saisissant entre l’ocre de la terre, les affleurements rocheux et les plantations luxuriantes. La vallée relie Telouet, ancien fief de la dynastie Glaoua, à Ait Ben Haddou, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La vallée d’Ounila, ancienne route caravanière du sud, servait de lieu de passage obligé entre Marrakech et Ouarzazate.Cette vallée, située sur le versant sud du Grand Atlas, fait partie du complexe oasien du sud du Maroc, qui est désigné comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de l’abondance des ressources géologiques et minérales. Elle est habitée par des descendants de tribus berbères et se distingue par ses palmeraies, ses sources, son artisanat et ses moussems (fêtes religieuses).

Des centaines de kasbahs ont été construites le long de la route d’Ait Benhaddou à la pointe nord-ouest du Haut Atlas, les résidents s’appuyant principalement sur les services fournis par les caravanes commerciales. La kasbah de Telouet (à 1870 mètres) a pris une importance particulière en raison de son emplacement stratégique, juste avant l’ascension finale sur la route de Marrakech.

On y accède en partant de Ouarzazate, le long de la route qui mène à Marrakech, et en remontant par la haute vallée du Draa, sur le versant sud et voûté du Jebel Toubkal.Un détour de la route principale suit la rivière Ounila sur 50 kilomètres avant d’arriver à la spectaculaire kasbah d’Ait Ben Haddou, qui a été désignée site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

De là, une route se sépare et serpente dans la vallée d’Ounila. Ce chemin est une alternative pour traverser les montagnes de l’Atlas en direction de la Kasbah de Telouet, à 50 kilomètres, et accéder au col du Tizi n’Tichka, à 70 kilomètres, pour arriver à Marrakech. C’est un itinéraire populaire pour les amateurs de véhicules tout-terrain.

Vous y verrez une bande de terre de 40 kilomètres de long. Son parcours doit se dérouler sur un chemin en mauvais état et débouchant sur des vues imprenables sur les Falaises. Pendant une période agréable, la petite route longe le fleuve et traverse plusieurs bourgs entièrement construits en pierre et en bois.

Les kasbahs peuvent être trouvées dispersées à travers le paysage. Parmi ceux-ci, ceux d’Aménités, Tamdaght et Angelz, ainsi que le grenier de Tazlaft, sont particulièrement remarquables, certains d’entre eux étant en ruine.

Des peintres tels que Jacques Majorelle ont recréé ce paysage d’une beauté singulière.Dans la région, comme les douars deAsfalou, Tamdakhte et Taifat, vous pouvez trouver des hébergements de grande qualité.Avant que le col du Tichka ne devienne accessible, les caravanes voyageant de Ouarzazate à Marrakech passaient par ce beau parcours.

Le sentier suit le chemin de l’Oued Ounila depuis la magnifique kasbah d’Anemiter. Laissez quelqu’un vous accompagner ou tracez l’itinéraire qui vous permettra d’atteindre A Benhaddou, à 50 kilomètres, car il y a de nombreux carrefours et pas de signalisation. Dixième kilomètre au départ de la Kasbah du Glaoui. Arrivée dans la colonie d’Eminter. La côte difficile à saisir est fréquemment encombrée de chiens et de chats.

De l’autre côté de la montagne, il faut courir en sens inverse sur environ 300 mètres, et le sentier commence sur votre gauche, un peu plus loin. kilomètre 12 Angliz. Kilomètre 14 Prendre l’embranchement à gauche et continuer tout droit jusqu’à Tourcoing, où l’on aperçoit les torches en face, dans l’oasis qui borde l’Oued. 18. km Une succession d’oasis commence à partir de là.

L’Oued Ounila est tracé jusqu’à sa source, via le Tizi n Telouet, qui était auparavant le prolongement de la route des caravanes vers le nord. Le paysage devient plus caillouteux et mystérieux. Un refuge sur le lac permet d’aller encore plus loin, vers le massif du MGoun. Retour à Marrakech par le même chemin.

Le Maroc était fréquemment le point d’arrivée des caravanes en provenance du sud du Sahara. Auparavant, les nomades passaient des semaines à traverser les dunes avant d’arriver dans cette oasis connue sous le nom de Sud marocain. Vous débutez votre balade dans la vallée d’Ounila en descendant au fond d’un ravin d’une beauté à couper le souffle. Puis vos pas vous conduiront vers les sommets, où vous pourrez apprécier d’en haut cette jolie vallée.

La Vallée du Dadès-Maroc

La Vallée du Dadès

Elle est divisée en deux parties distinctes. Le premier en aval de sa source Boumalne du Dadès à Ouarzazate est luxuriant, fertile et verdoyant. Ces ouvrages fortifiés, connus sous le nom de « Route des 1000 Kasbahs », témoignent de la richesse antique. La seconde, au nord du Dadès, sur les crêtes de l’Atlas, présente des paysages plus ouverts, montagneux et désolés ponctués de petites palmeraies et de villes traditionnelles du sud marocain.

La vallée du Dadès est un sillon fertile niché au cœur d’un plateau aride d’altitude (1000-1500 m) dans cette région frontalière où les montagnes du Haut Atlas donnent naissance au désert. Le Jebel Saghro marque la limite sud. Les orres façonnent le paysage, avec des gorges et des vallées (Dadès et Todra) parsemées de falaises et escarpements, ainsi que des aigles royaux et des gypaètes barbus. Les rivières ne sont pas les seules à avoir créé ces espaces magiques : l’homme apprécie leur survie depuis le XVIe siècle.

 La Vallée du Dadès, berceau des Saadiens, s’est humanisée grâce à l’art singulier de la cultiver et de l’embellir par ses habitants. La première tâche était de sauver les ruisseaux qui descendaient des montagnes. L’oasis et ses vastes palmeraies, royaumes du palmier dattier, sont le résultat d’un système d’irrigation compliqué (puits, canalisations souterraines et canalisées, répartition des ressources). Le damier des cultures vivrières persiste sous sa canopée.

 La palmeraie de Skoura, fondée par Yacoub el-Mansour au XVIe siècle, ainsi que les cultures de roses de Kelaat-M’Gouna, témoignent de l’éclat agricole de la région.Les hommes vivent là où l’eau est sanctifiée. En raison des nombreux établissements perdus dans l’oasis ou fixés sur les crêtes des montagnes, la vallée du Dadès est connue sous le nom de Vallée des 1000 Kasbahs.

 Les kasbahs, résidences seigneuriales ou ksours, places fortes, toutes construites en pisé, ont des façades ouvertes avec moucharabieh et fenêtres à tourelle, ainsi que des merlons lacets. Elles dévoilent un édifice raffiné et ingénieux en parfaite harmonie avec la nature (à Skoura, Toundout, Tizzarouine, Tinerhir, le Musée des Oasis de Tinejdad…).

La Vallée des Roses-Maroc

La Vallée des Roses

L’une des plus belles vallées du Haut Atlas, sinon la plus belle, on peut tout voir depuis Kelaa M’Gouna. Cette vallée est une véritable merveille, une invitation à la contemplation pour les uns et à la randonnée pour les autres. 

La vallée des roses, située entre Kelâat M’Gouna et Boumalne-Dadès, non loin de Ouarzazate, est l’une des plus belles vallées de l’Atlas marocain. Le long de l’Oued M’goun, ce sont des montagnes roses granitiques ocres, des cimes enneigées qui jouent d’une beauté inaccessible, des villes de kasbahs, et des cultures dissimulées qui exhalent le délicat parfum de rose. On ne sait pas où chercher car la beauté est partout…

Que faire et voir dans la Vallée des Roses ?

Savoir quoi faire et voir dans la Vallée des Roses est un élément important de la planification d’un voyage au Maroc. Voici notre liste de choses à faire et de lieux à voir lors de votre visite dans la Vallée des Roses.

Si vous voyagez de Ouarzazate vers le Dadès et la vallée des roses, passez la nuit dans l’oasis de Skoura, à 30 kilomètres de Ouarzazate. Dans cette vaste palmeraie, vous trouverez des hébergements authentiques. La palmeraie de Skoura est une halte idéale sur la route de la vallée des roses, distante de 80 kilomètres.

Depuis Boutaghrar, au cœur de la vallée des roses, vous pourrez faire de belles excursions à travers les villages de kasbah et les roseraies avant de poursuivre votre voyage vers le sud.

Cependant, pour une véritable immersion dans la Vallée des Roses, nous vous conseillons de l’explorer à pied avec nos guides berbères et de vous concentrer sur les longs jardins de l’Oued M’goun. Des troncs de bois jetés sur l’oued permettent d’accéder aux jardins tapissés d’écrins de verdure drapés de roses.

La Rosa Damascena, ou Rose de Damas, aurait été introduite dans la vallée par les pèlerins berbères au Xe siècle. Cette fleur, connue pour son arôme délicat, s’épanouit dans la Vallée des Roses, à 1500 mètres d’altitude, au bord du Mgoun Pentes. Et cela rend les parfumeurs heureux.

Au printemps, la vallée des roses éclate de fleurs délicates et parfumées, donnant à la vallée un ton qui permet de voir la vie à travers les yeux roses. Les vendanges commencent en mai et se terminent par un spectaculaire moussem à Kelaat Mgouna. Si vous voyagez dans le sud du Maroc, ne manquez pas le Festival de la Rose. Au sud du Maroc, la Vallée des Roses se découvre aussi en Rando VTT.

Excursions au départ de la Vallée des Roses

Si vous êtes en voiture, vous pouvez emprunter la route de Tinghir de la vallée des roses au désert de Merzouga et aux dunes de Merzouga, jusqu’au Djebel Zireg.En 4X4, vous pourrez rejoindre la vallée du Draa, où vous pourrez passer la nuit dans une authentique kasbah au cœur d’une oasis.Nous vous conseillons de contacter l’un de nos chauffeurs expérimentés et connaissant les routes de l’extrême sud.Lors de nos périples entre le Dadès et la vallée du Draa, nous avons vu plusieurs collets !

Nos randonnées ou VTT dans l’Atlas sont encadrés par des guides professionnels de TERRES NOMADES, entreprise spécialisée dans les séjours « nature » et labellisée TROPHÉE MAROC TOURISME RESPONSABLE. Nos sens sont exagérés par les odeurs.

La Vallée des Roses, située entre les villes de Kelâat M’Gouna et Boumalne-Dadès – non loin de Ouarzazate – est l’un des endroits à ne pas manquer lors de votre visite au Maroc.

Cette vallée, composée de plusieurs communautés berbères, est connue pour la culture de la rose qui y est pratiquée. Des milliers de roses y sont plantées et les fleurs sont traditionnellement récoltées pour la production d’huile de rose, de cosmétiques et de parfums. Les habitants de la région les utilisent également pour cuisiner. Le Moussem des Roses, organisé à la fin de la saison des vendanges (souvent fin mai), est un événement majeur dans la Vallée.

Il est préférable de louer une voiture pour s’y rendre et voir Ouarzazate (et ses alentours) sans se perdre. Inutile de chercher bien loin pour cela. Vous trouverez une agence de location de voitures Hertz à l’aéroport de Ouarzazate Taourirte et une autre au 35 rue Mohamed V.

La Vallée du Draa-Maroc

La Vallée du Draa

Elle s’étend sur 200 kilomètres. La vallée entre Agdz et Zagora est irriguée par l’Oued Drâa, le plus long fleuve du Maroc. Une pléthore de ksour et de kasbahs parsemant le paysage des deux côtés de la rivière créent une scène magnifique. Le conseil d’évasion de Tamazirt : sortez des sentiers battus et longez la rive gauche du Drâa pour découvrir la vallée hors des sentiers battus.

 La vallée du Draa, nichée dans la campagne berbère du sud marocain, est un véritable havre de paix qui mérite d’être exploré. Cette oasis pittoresque s’étend sur environ 200 kilomètres et contient un certain nombre de sites qui mettent en valeur le caractère unique du paysage marocain. Elle s’élève de la périphérie de Ouarzazate et est constituée de montagnes et de plaines désertiques.

 La vallée du Draa est un lieu vraiment unique qui se distingue avant tout par ses richesses naturelles. Elle est surtout connue pour le fleuve Drâa, qui prend sa source dans les montagnes de l’Atlas et se jette dans l’océan Atlantique. Cette lisière dorée est bordée de palmeraies et autres arbres typiques, d’où une végétation luxuriante. Les premiers déserts de pierre et de sable se dévoilent également dans les paysages environnants.

Bien qu’elle soit un sanctuaire naturel, la Vallée du Drâa est connue pour ses vestiges du passé, représentés par les ksours et les kasbahs qui parsèment le paysage, ainsi que les célèbres petits villages fortifiés et les structures en pisé qui se tenir au milieu de nulle part. Tamnougalt est la plus remarquable des quelque cinq cents oasis que l’on trouve dans cette vallée.

Histoire

Pour commencer, la vallée du Drâa servait de carrefour majeur et de point d’échange pour les caravanes arrivant du désert. Ils se sont rassemblés et ont voyagé à travers le Sahara jusqu’à Tombouctou, vendant du sel, des esclaves et du bois, ainsi qu’une variété d’épices et de produits artisanaux en argent ou en or.

La vallée du Drâa, corridor reliant le Sahara et quelques villes marocaines, a longtemps été l’un des axes stratégiques du pays. Plusieurs tribus ont tenté de conquérir la région de cette manière, mais les habitants, qui ne voulaient pas quitter cette terre fertile, ont été contraints de riposter contre leurs ennemis. Il y a diverses guerres tribales qui se produisent à la suite de cela.

Pour mieux se protéger, les habitants construisent des greniers communaux fortifiés et des tours de garde. Certaines de ces structures en pieux ocre ont résisté à l’épreuve du temps et sont aujourd’hui des monuments historiques importants.

La vallée du Draa aujourd’hui

La vallée du Draa, avec sa riche histoire et sa beauté naturelle, ne cesse d’attirer les curieux en quête de détente absolue. Cet endroit est devenu une destination touristique, attirant les visiteurs qui veulent voir certains des paysages les plus emblématiques du pays. Le bord de l’Oued Drâa, orné de palmeraies verdoyantes, est un lieu prisé des excursionnistes.

 Les randonneurs, quant à eux, ne manqueront pas l’occasion de parcourir ce coin de paradis pendant plusieurs jours, en passant par ses oasis, sa forêt de palmiers et ses dunes de sable. Outre son caractère aimable, la vallée du Draa est également un lieu culturellement intéressant à explorer.

Elle doit sa renommée à ses kasbahs, ksours et lieux où se trouvent des trésors enfouis. En effet, passer quelques jours dans cette vaste réserve naturelle lors d’un voyage au Maroc permet de découvrir le pays et sa culture.

Comment aller à la vallée du Draa?

L’aéroport de Ouarzazate est le plus proche de la vallée du Drâa parmi les grands aéroports internationaux du Maroc. Presque chaque jour, un vol en provenance d’une des grandes villes européennes atterrit sur cette infrastructure. Ainsi, il est possible de voler directement de Paris à Ouarzazate puis de se rendre dans la vallée du Drâa en bus, taxi ou voiture de location.

 Cet espace sauvage est situé sur la N9, à mi-chemin entre Ouarzazate et Zagora. En fait, la vallée du Draa commence par le village d’Agdz, qui est situé à 73,8 kilomètres de la première ville. Naturellement, il faut emprunter la route sinueuse qui, grâce aux incomparables kasbahs qui la bordent, est peut-être la plus belle du Maroc.

 Certains touristes, en revanche, préfèrent commencer leur voyage à Marrakech. Le voyage peut être long, mais ils auront l’occasion de voir certains des paysages les plus célèbres du Maroc. Ils parcourront les routes panoramiques du Haut Atlas, traversant des plaines parsemées de rocailles et aboutissant dans les sables sahariens.

Que faire dans la vallée du Draa ?

Organisez une sortie en famille pour admirer les paysages de la vallée du Drâa. Les vacanciers sont attirés par les rives du Drâa et les palmeraies. Flâner dans le parc de ce site vous conduira vers des lieux idylliques plus authentiques et moins fréquentés. Retrouvez les sites archéologiques où se trouvent des trésors enfouis. Ce pourrait être un bon moment pour réfléchir sur certaines valeurs historiques de la vallée du Drâa.

 Participez à une réunion avec des habitants qui sont presque tous des agriculteurs et des élévateurs. Visitez quelques ksours et casbahs pour vous faire une idée de la grandeur de l’architecture berbère traditionnelle. La kasbah de Tamnougalt est l’un des palais les plus connus de la vallée du Drâa. Elle promet un voyage plein de surprises.

Les voyageurs aventuriers pourront camper au cœur de la vallée du Drâa (feu de camp et barbecue au programme.

La Vallée d'Ammeln-Maroc

La Vallée d’Ammeln

A 150 kilomètres d’Agadir, au cœur de la chaîne de l’Anti-Atlas, se succèdent des villages typiques du sud marocain et incroyablement authentiques. La fleur d’amandier, qui a lieu de janvier à février, est un spectacle spectaculaire à voir.

La belle vallée d’Ammeln est située au cœur de l’Anti-Atlas , à proximité de Tafraout, la capitale amandière. Elle prend la forme d’un long sillon de végétation qui s’étend du pied du Jbel El Kest à la crête de la montagne, entouré de falaises et d’affleurements rocheux ornés d’une rose flamboyante ; il contient vingt-six petites tavernes d’architecture traditionnelle, toutes magnifiquement saisies, et nichées dans un écrin de nature luxuriante.

Les Ammeln, une tribu hospitalière Chleuh qui vit dans la vallée, mènent une vie paisible au gré des saisons et entretiennent une culture cyclique, cultivant des céréales et une variété d’arbres et d’arbustes tels que l’Arganier, l’Amandier, l’Olivier et le Palmier.

 La promenade à travers la vallée est magnifique; les sentiers difficiles et sinueux vous mènent à travers champs et jardins entourés de buissons d’opuntia ; vous croiserez des personnes courageuses vouées à la préservation de leurs cultures, souvent des femmes, qui sourient d’un sourire chaleureux et accueillant…

Les Ammeln sont une tribu bien connue connue pour son sens commercial. Malgré le sol fertile de la vallée, un grand nombre d’Ammeln sont partis. De retour dans leur patrie, ils commencent à construire de grandes maisons.Les femmes sont toujours enfermées dans une immense étole noire avec un liseré coloré en bas.

 La Vallée des Ammeln est une oasis de montagnes qui s’étend sur une centaine (!) de kilomètres au pied des magnifiques sommets du Djebel Lekst. Vingt-neuf communautés sont regroupées autour d’une crête montagneuse, séparées par des oueds sans valeur.

 On trouve encore des maisons traditionnelles en terre, souvent aux plus hautes altitudes. Les minarets de la mosquée ponctuent cette majestueuse vallée ourlée de filet vert, d’oliviers, de caroubiers, d’amandiers, d’arganiers, et de quelques palmiers.

La Vallée du Paradis-Maroc

La Vallée du Paradis

La belle vallée du Paradis s’étend entre Agadir et Imouzzer. De belles randonnées vous permettent d’explorer le cœur de certains des canyons les plus impressionnants du monde. Une baignade dans les gueltas (bassins formés naturellement par l’oued) s’impose. C’est tout simplement incroyable.

En l’honneur des amoureux de la nature

La Vallée du Paradis fait partie de la vallée de Tamraght, qui traverse les montagnes du Haut Atlas Occidental. La vallée, située à environ 25 kilomètres au nord d’Agadir, est connue pour ses piscines naturelles et ses cascades. Nous vous recommandons de visiter ce cadre idyllique lors de votre séjour dans la région. Il s’agit d’une région montagneuse facilement accessible aux personnes de tous âges.

A la découverte d’Immouzzer

Cette région montagneuse est une chaîne de paysages d’escarpement. Chaînes de montagnes, vallées, palmeraies et communautés montagnardes s’offrent à vous. Vous serez entouré d’arganiers, de genévriers, de chênes verts et d’acacias, au parfum de lavande et de thym.

Il est également possible de continuer jusqu’à Imouzzer des Ida Outanane, où vous trouverez un marché hebdomadaire le jeudi. A 1250 mètres d’altitude, le village est entouré d’une vaste dépression dominée par une belle palmeraie et de belles chutes d’eau que l’on peut voir de janvier à mars sur le versant opposé. L’apiculture est l’une des principales activités des habitants du village.

Comment aller à la vallée du Paradis ?

Prendre la route principale en direction de Tamraght/Aourir depuis Agadir (possibilité pause baignade plage). Au rond-point, prenez à droite ; les deux routes vous amèneront à Tamzargout, puis au parking de la Vallée du Paradis , où vous pourrez garer votre voiture.

La vallée du paradis est une courte randonnée de 30 minutes qui mène aux bassins de la vallée. Un panneau indique la direction d’un sentier pédestre qui mène aux piscines naturelles . Assurez-vous que le site est en bon état de fonctionnement.

Quelles sont les activités dans la vallée du Paradis?

La vallée du Paradis n’est pas seulement une destination prisée des surfeurs lorsque la houle de Taghazout ne parvient pas à fournir, mais aussi un sentier de randonnée apprécié des locaux.

Cette oasis, nichée dans les montagnes d’Agadir et facilement accessible à tous, se situe à environ une heure de route entre Taghazout et Agadir. Pour vous y rendre, vous pouvez louer une voiture, faire une randonnée guidée, prendre les transports en commun, ou simplement marcher…

Étiquettes :

Laisser un commentaire